ÉTAPE 2 Koba - Kaolack

Pour cette deuxième journée de compétition sur le sol africain, l'organisateur nous a promis du dépaysement avec pas moins de 357.6 km de pistes ! Mais revenons, hier, sur le début de soirée où l'on apprenais l'abandon de la Volvo de la famille Martens (suspension) et de la Porsche 2 litres de Roalnd De Bargigli. Pour les autres un gros travail a été effectué sur la Porsche N°6 de JM Martin (conduit d'huile) et sur la Mini Cooper S d'Alexandre Leens N°3 (train avant). On travaille aussi beaucoup sur la voiture des frères Libens (accident) et la Datsun Vilolet Grp4 N°13 de Jacques Walens.

De notre côté révision de routine sur la Porsche de Didier Bindels, par contre pour l'Escort Mk2 de Gilles Bindels, nous devons intervenir sur le protége carter.

Le pilote n'a pu éviter une grosse saignée et a tapé fort... le protège carter a tenu et a rempli son rôle de protection mais un ajustement s'impose.

Le temps passe vite et les trois heures autorisées pour la mécanique passent très vite.

Il faut maintenant retrouver sa tente dans le bivouac et tâcher de dormir pour être en forme demain

La nuit a été courte et parfois difficile pour les équipes d'assistance, ce n'est pas le travail sur les autos mais les conditions de bivouac strictement limité à une tente qui en a surpris plus d'un. Le bruit des compresseurs pour commencer la nuit, le froid qui tombe rapidement et qui contraste avec la journée (moyenne de 32°)

Le réveil est donc une libération, le soleil vient vite réchauffer les hommes et le parc fermés retrouve son animation.

Le départ est donné à 8h00 avec comme petit déjeuné 114.5 km de liaison qui sera immédiatement suivi d'une spéciale de 57.4 km. Un gros défi de grand matin pour tous les équipages.

ES 5 Kelkome 57,4 km

ES 6 Boulet 16,8 km

ES 7 Kaffrine 33,5 km

ES 8 Tiakalar 55,8 km

Beaucoup de changement de décors et de paysages, de larges pistes en début de journée ... des chemins plus étroit et sablonneux vers midi pour finir par du plus cassant.

La Porsche de A. Lausberg connaît des problèmes d'embrayage qui vont rester récurant toute la journée. Le moteur de la Porsche Jaune de Patrick Van Heurk commence à souffrir et une légère fumée bleu sort des échappements.

L'Escort Mk1N°21 d’Eric Duthoit casse son train avant et ne peut plus compter sur son démarreur. On remarque quelques écarts de conduites avec comme conséquence des carrosseries rectifiées pour un grand nombre de concurrents.

Nous n'y échappons pas la Porsche de Didier Bindels rentre avec une belle touchette à l'arrière droit et un pare brise perforée par une grosse branche !

Gilles et Sylvie Bindels arrivent à leur tour avec un pneus arrière droit en lambeau.  Dans les deux cas, notre équipe d'assistance opère avec succès et nos voitures repartent après une pause de midi et un pique-nique bien mérité.

La Porsche de Lausberg connait plusieurs petit problèmes successifs et l'assistance intervient. L'ensemble des concurrents en profite pour faire le plein d'essence avant de prendre un peu de temps pour manger et surtout boire en quantité.

Le visage réjouit des pilotes en dit long sur la joie que procure le pilotage sur terre, l'organisateur n'a pas menti le Sénégal est un énorme terrain de jeux !  

L'après-midi, nous partons du village de Keur-Aliou direction le sud, vers la ville de Kaolack.

Le départ de la spécial de Kaffrine rappelle vites aux équipages qu’il faut rester concentré, les problèmes des uns font le bonheur des autres... Les Porsche sont au avant poste et c'est JM Martin qui prend le commandement du  rallye.

Nous nous rapprochons de Kaolack, mais le dernier tronçon de liaison est chaotique... la route en macadam et truffé de nids de poules voir même inexistante sur plusieurs centaines de mètres.

La circulation danse de la population et les camions de marchandises se croisent dans tous les sens, plusieurs voies sur une même route offre un spectacle hallucinant !

La fin de cette deuxième journée est donnée dans les installations neuves de l'Hôtel Adjana aux abords d'un grand lac salé. Les assistances peuvent à nouveau intervenir durant 3 heures avant de rentrer les voitures au parc fermé.

L'équipe de Lausberg intervient une deuxième fois sur la boîte de vitesse et son système d'embrayage. La Datsum à de plus en plus de soucis à suivre, Eric Duthoit arrive mes ds les derniers.

De notre côté, la liste des interventions s'allonge sur la Porsche de Didier Bindels : le train arrière droit souffre et doit être révisé, la rotule de suspension avant droite doit être changé, le filtre à air est totalement obstrué par la poussière plus compacte de la dernière spéciale.  Le pare brise avant est perforé par une branche de 10 cm de diamètre tjs visible sur le véhicule et callé entre le montant et l'arceau !!!! Didier signale aussi un bruit dans la commande d'embrayage tout en précisant que les vitesses passent bien! L'habitacle est tapissé de poussières et la voiture est totalement lavée.

Pour Gilles, les vérifications d'usage et le changement du démarreur qui ne répondait plus. Le protège carter a tenu et est resté en position. Les niveaux sont contrôlés, la voiture nettoyée, et le plein est fait pour le lendemain.

Didier se retrouve à se moment là au pied du podium et flirte entre la 3 et 4em place au général. Gilles remonte très efficacement vers la tête de la course et devient de plus en plus performent au volant de la seul deux litres du plateau qui rivalise avec les Porsche ;-)

Suite à une réclamation peu gentleman certains équipages se voient infliger une pénalité de 1 min pour non-respect de la vitesse dans les villages ! après re réclamation de ces mêmes personnes, la minute passe à 5 minutes (comme le règlement le prévoit) Toutefois cette pénalité sans avertissement est pour certain non justifié!!!!

Pour les assistances, l'organisation à prévus un autre hôtel, le Relais dans le centre ville de Kaolack. Le bruit et les moustiques seront nos amis pour la soirée.... Même si on retrouve un peu de commodité à l’Européenne la nuit n'est pas totalement réparatrice.

 

Classement 2em Etape Team Glory and Legendary Rallye du Sénégal 2014

4. D. Bindels / P. Hoet ( Bel/ Porsche) à 6.29'

8. G. Bindels / S. Langouche (Bel/ Ford Escort) à 14.13'